Qu’appelle t-on plante grimpante ?

 

On peut regrouper sous la désignation de plantes grimpantes toutes les plantes qui s’aident naturellement d’un support pour se développer en hauteur. On peut même restreindre cette appellation aux plantes incapables de se développer en hauteur sans un support vertical. Ainsi une plante grimpante au milieu d’une pelouse ne pourra pas se développer en hauteur mais s’étendra horizontalement pour trouver un support vertical.


En ajoute parfois les plantes pouvant bénéficier d’un support pour se développer en hauteur sont par exemple les rosiers grimpants ou d’autres plantes que l’on va généralement palisser.


On donne parfois à tort cette appellation à des plantes non grimpantes mais devant être palissées (cognassier, pommier, abricotier, cerisier, prunier, poirier, groseillier).


Plante, arbre, arbuste ?

La plupart des plantes grimpantes vivaces sont considérées comme des arbustes ou des arbres puisqu’elles possèdent un tronc et des tiges lignifiés (rigides) qui se développeront en épaisseur tout au long de leur vie. On peut donc trouver des glycines ayant un tronc au niveau du sol de plusieurs dizaines de centimètres d’épaisseur. Quand à leur hauteur, si les conditions sont favorables, on pourra en trouver à plus de dix mètres de hauteur. On ne peut donc pas nier que certaines s’apparentent à des arbres.